A ces idiots qui osent rêver

Prochaines dates : Théâtre de poche Graslin à Nantes les 3, 4, 5, 10, 11 et 12 décembre 2020 / Théâtre Portail Sud à Chartres les 4, 5, 6, 11, 12, 13 et 14 février 2021 / Théâtre Lepic à Paris le 12 avril 2021 à 20h30 / Festival d’Avignon 2021
 
ELLE est passionnée, extravertie et anticonformiste. Lui est attachant mais maladroit et aspire à un bonheur plus tranquille. Un homme, une femme, deux visions de l’amour… Mais lequel des deux aura le dernier mot et parviendra ainsi à convertir l’autre ? Avec son lot de bonheurs et de désillusions, l’histoire, délibérément cinématographique, de Elle et LUI se déroule au fil des quatre saisons. Répliques drôles et cinglantes, intrigue délicieuse, interprétation complice, touchante et plus cinématographique que théâtrale, mise en scène rythmée et pétillante… « A ces idiots qui osent rêver » est une savoureuse comédie romantique à l’américaine, inspirée des films cultes « La La Land » et « Quand Harry rencontre Sally ». C’est aussi un hommage aux maîtres anglo-saxons du genre avec, en prime, une exquise séquence de claquettes ! Ce spectacle séduit par son propos intelligent sur l’amour et ses judicieux procédés empruntés au cinéma. Un bonheur théâtral jubilatoire dont on ressortira assurément amoureux..

Écriture, mise en scène Céline Devalan
Avec Thibault Amorfini, Céline Devalan
Chorégraphie Vanessa Terrier
Musique Adriel Genet
Création lumière Antoine Le Gallo

Production La Petite Vadrouille

Diffusion : René Remblier        « Faut que ça tourne »  www.fautquecatourne.com

Presse: Denis Sublet

Le Parisien : « La mise en scène fait des clins d’œil réussis au cinéma et l’histoire, bien tissée, file fluide et on aime les moments de claquettes ! On sent le nid douillet et la complicité contagieuse qui donne envie de se serrer fort et de s’embrasser amoureusement »

Toute la culture (David Rofé Sarfati) : « La pièce est drôle, les deux personnages authentiques. Cette comédie romantique ravira les inconditionnels. » 

Onirik (Claire Saim) : « Drôle, intelligent et remarquablement interprété. A ne pas manquer ! »

De la cour au jardin (Yves Poey) : « Une bien jolie comédie romantique, le texte fait mouche, les répliques sont drôles et percutantes et la mise en scène prend une dimension toute cinématographique avec une séquence musicale et chorégraphique très réussie. »

Choses vues : « Pour bien commencer la rentrée, ne manquez pas cette pièce… »

CritiqueTheatre : « Sympathique, tendre, attrayant, dynamique. On ressent une grande complicité entre les comédiens qui nous entrainent avec brio dans cette comédie romantique »

Holybuzz (Pierre François) : « Sous ses airs légers, cette comédie délivre un message éthique trop souvent oublié : le respect de la liberté de l’autre. Le rythme de la pièce est enlevé, sa mise en scène sobre et élégante, on va sans cesse à l’essentiel et cela fait rire le public »

Fermer le menu